23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 22:03










Hop là !
 
L'ensemble de ces recherches plastiques est une œuvre monomaniaque, sa préoccupation représenter le temps et définir les Vanités aujourd'hui. Pourquoi lier les deux ? parce que représenter le temps, c'est désigner: ce-qui-est-aujourd'hui-et-qui-disparaîtra-demain.
 
Le temps pouvant être celui de Chronos -calendulaire et horloger- il est également celui de la subjectivité -formé par l'histoire de chacun- ; aussi chaque expérience devient l'enjeu d'une rencontre avec le commanditaire, le destinataire, le spectateur ; toutes cristallisent leurs préoccupations et proposent un espace de projection au plus grand nombre : un dîner familial, qui tourne au pugilat - une pensée quotidienne adressée à un ami - les traces de disparition d'un corps - l'envie de s'en sortir en arrivant à l'hôpital - etc.

Les Vanités contemporaines déjouent élégie et mélancolie, en prolongeant la pensée des libertins érudits du XVIIe qui, remettant en question le texte de l'Ecclésiaste, firent surgir le genre des Vanités, une injonction à vivre ici-et-maintenant.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by F2