25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 12:01
LES CONtractions du TEMps
images lenticulaires
 
Le temps n'est-il que chronologique ?

Ce qu'il y a de merveilleux avec la multiplicité des techniques, c'est que chacune d'elle recèle une particularité1
, grâce aux microprismes apposés sur l'image, l'image lenticulaire offre la possibilité de voir deux instants sur une même surface, telles ces images libertines où le Christ cligne des yeux sur la croix. Cette technique opère comme une contraction du temps, un temps déconnecté de celui de Chronos -calendulaire, chronologique- et directement subordonné à l'Aîon -le temps de la durée bergsonienne, de “l'événement” selon Deleuze et de la perception subjective -, ex : faire la queue chez Ladurée trop long ; manger les macarons, trop court.

Nota : les vidéos ci-dessous témoignent du principe de l'image lenticulaire, elles donnent à voir les deux instants de chacune d'elles et ne sont pas des vidéos au sens cinématographique du terme.
 
principe de l'image lenticulaire 80 x 54 cm - durée 11" en boucle
collection particulière

Cène de la vie familiale - 2008
 

 

principe de l'image lenticulaire 80 x 54 cm - durée 11" en boucle
collection particulière
Le dernier coup - 2007


 


 
 
principe de l'image lenticulaire 80 x 54 cm - durée 11" en boucle
collection particulière
Surgissement - Thomas's project - 2006

 
 
 
principe de l'image lenticulaire 80 x 54 cm - durée 11" en boucle
collection particulière
On va pas en faire une Cène - 2008
 

 

[1] « L’identité de forma formata et forma formans n’implique pas seulement que la forma formata réalise et développe la forma formans, mais aussi que la forma formans n’est autre chose que la forma formata. » p.34 in “Conversations sur l’esthétique” – Pareyson Luigi - “Conversazioni di estetica” 1966 – éditions Ugo Mursia editore, Milan Conversations sur l’esthétique – éditions Gallimard, collection Bibliothèque de philosophie – 1992 . Et il est vrai qu'un David taillé dans un bloc de parmesan, a tout de même une autre allure, que celui de Michel-Ange.

Repost 0
Published by Francine Flandrin F2